Accueil Contact
  
ADOX
ALSAPHOT
ASAHI Kogaku (Pentax)
Balda-Werk
Beier
CANON
CORNU
CORONET
FEX
GALLUS
GAP
KINAX
KODAK
LUMIERE
MAGIC
MAMIYA
MIOM
O.P.L FOCA
Pentacon (Praktica -Contax - Zeiss ikon)
PONTIAC
PRESS R.VERGNE
RICHARD Jules
ROYER
SEM
TOPCON Tokyo Optical Company
TOUGODO
VENA
VOIGTLANDER
YASHICA
Zeiss Ikon
AGFA
LES MEILLEURS SITES :
www.collection-appareils.fr
35mm-compact.com
mgroleau.com
glangl1.free.fr

Accueil O.P.L FOCA

FOCA
FOCA SPORT 1D
  FOCA  
   
   
   
     
   
 


Fabriquant / Marque

O.P.L - FOCA

Modèle

FOCA SPORT 1D

Pays d'origine

FRANCE

Année de début de fabrication

1959

Caractéristiques Techniques

Nombre maximal de vues : 36  // Format des vues(fr) : 24 x 36 mm // Avancement : Levier // Automatique avec l’avancement du film // Exposition : Cellule au sélénium mesure globale, sensibilité: 3 à 800 asa // Type d'obturateur : Central à Lamelles métalliques // Vitesses de l'obturateur : 1 à 1/300, B // Objectif : Foca Neoplar 45mm f.2,8 // Viseur à cadre collimaté

Historique

Optique et précision de Levallois (ou OPL) fut un important fabricant d’appareils optiques français de 1919 à 1964. – – – – La société OPL succédait à un laboratoire d'aérodynamique ouvert en 1908 par Armand de Gramont à Levallois-Perret. – – – – En 1916, ce laboratoire est transformé en Atelier de fabrication d'appareils d'optique et produit des collimateurs de visée pour les besoins de la guerre. – La paix revenue, l’atelier prend en 1919 le nom d’OPL et concentre ses efforts sur le développement de télémètres de balistique considérés alors comme priorité nationale. Par la suite, la société diversifie son activité vers des applications civiles. – – – – En 1938, OPL se lance dans la fabrication d'appareils photographiques et construit pour cela une usine à Châteaudun. Le projet prendra corps après la guerre sous la marque Foca qui connaîtra un certain succès jusqu'au début des années soixante. – – – – Parallèlement, OPL participe à la mise au point et à la construction de microscopes électroniques à transmission en collaboration avec la faculté des sciences de Toulouse.

Contexte Historique

Jusqu'en 1960 FOCA bénéficie du protectionnisme qui prévaut dans l'immédiat après-guerre. Une première attaque survient au milieu des années cinquante avec le montage en France du Kodak Rétinette qui, par sa commodité et son bon rapport qualité-prix, attire à lui une partie de la clientèle visée par le Standard. – Foca y répond en sortant à son tour un appareil 24 x 36 « grand public », le Focasport (d'autres fabricants français se défendent également sur ce terrain: Alsaphot, Lumière, Pontiac, Royer, SEM...). À partir de 1960, suite au traité de Rome, les entraves aux importations de matériel photographique sont levées. Foca tente de résister à la concurrence allemande et japonaise en passant à des productions meilleur marché où le plastique fait son apparition (Focamatic, dernières générations de Focasport, Marly). S'éloignant quelque peu du créneau « haut de gamme » qui faisait sa réputation, la marque s'efforce d'y garder un pied en développant de nouvelles versions du Focaflex et surtout un Foca Universel très perfectionné, le modèle RC. Malheureusement, les appareils télémétriques sont rapidement marginalisés par la vogue des appareils réflex, catégorie où Foca est moins compétitif.

La marque FOCA na se sera imposée qu'une petite vingtaine d'années sur le marché français du petit format mais sa réputation perdurera en raison de la longévité de ces appareils dont certains seront encore utilisés et appréciés jusqu' aux décennies 70 /80

Evènements contemporains de ce modèle

Le 16 janvier, Fidel Castro devient le Premier ministre d’un gouvernement révolutionnaire à Cuba.

10 mars : soulèvement tibétain.

11 avril : reprise de la guerre civile laotienne.

27 - 31 août : le général De Gaulle fait sa première « tournée des popotes » pour expliquer aux officiers de l’armée française la nouvelle orientation de sa politique algérienne

16 octobre : Décés de George Marshall (militaire américain)

La marque à ce jour

La société OPL arrête son activité photographique à la fin de l'année 1964, deux ans après la mort de son fondateur, et fusionne avec le fabricant d'objectifs et d'instruments optiques SOM-BERTHIOT sous le nom de SOPEM (Société d'optique, précision, électronique et mécanique) puis SOPELEM. Un service après-vente subsistera jusqu'au début des années 1970.Sopelem à son tour a fermé en 1985 – Sopelem était une de ces sociétés, entreprises, habituées à la manne des marchés d'état, sans lutte à tenir contre la concurrence.  ---   --- puis le robinet se ferme........ c'est fini.


 
     
  Voir les autres appareils de la marque O.P.L FOCA  
Contact